Faute d’y siéger, la CR s’est invitée chez Intercéréales !

Imprimer

Mercredi 14 mars, une centaine d’agriculteurs de la CR étaient présents au siège d’Intercéréales. Objectif : dénoncer les orientations prônées par l’interprofession qui, en plus de ne pas répondre aux besoins des agriculteurs, ont largement montré leurs limites, et demander des comptes à ses dirigeants.Une délégation a été longuement reçue par Jean-François Loiseau, président d’Intercéréales, et Philippe Pinta, président de l’AGPB.

Au cours de l’entretien, Bernard Lannes, président national de la CR, et Nicolas Jaquet, président de l’Organisation des producteurs de grains, ont présenté leurs nombreuses revendications, dont la nécessité de changer de stratégie en adoptant une réflexion fondée sur une vision globale des grains (céréales et oléoprotéagineux confondus) en regroupant notamment les instituts techniques, les interprofessions et les conseils FranceAgriMer. Une analyse partagée par les responsables présents.

Autre revendication : l’intégration à part entière de la Coordination Rurale au sein d’Intercéréales avec l’attribution de deux sièges permettant au syndicat de peser sur les décisions : « Si nous demandons à intégrer Intercéréales c’est pour avoir les moyens de représenter les agriculteurs et d’y défendre nos revendications, pas pour être de simples spectateurs ! », explique Bernard Lannes. Jean-François Loiseau s’est engagé à en faire la demande à l’occasion du prochain conseil d’administration de juin.

Photos de l’action disponibles sur demande