Nicolas Hulot, tel don Quichotte, s’attaque au glyphosate !

La CR et l’OPG en appellent au président de la République, au Premier ministre et au ministre de l’Agriculture pour ramener le débat à la raison qui doit l’emporter sur l’idéologie.

Dans l’esprit des citoyens, le glyphosate, herbicide le plus connu du grand public, est associé à la firme américaine Monsanto qui est également leader en production de semences OGM.

Pourtant, ce n’est pas Monsanto qui a découvert le glyphosate mais une université de Chicago. Certes, Monsanto a été la première firme à en assurer la distribution mais, depuis de nombreuses années, la molécule du glyphosate est dans le domaine public et de multiples petites entreprises chimiques dans de nombreux pays en produisent. En France et au sein de l’UE, les cultures OGM résistantes au glyphosate sont interdites et cette molécule n’est donc pas utilisée dans ce cadre.

Les utilisations du glyphosate au sein de l’UE sont multiples et ont contribué au développement de l’agroécologie et des techniques culturales sans labour.

Le glyphosate est l’herbicide total le plus économique, le plus efficace à faible dose et probablement un des produits phytopharmaceutiques les moins toxiques. Sa suppression obligerait les agriculteurs à avoir recours à d’autres herbicides à des doses plus élevées ; ce serait donc un pas en arrière pour l’environnement.

« Cette intention politique et idéologique aurait des effets inverses de l’objectif souhaité, indique Jacques Commère, responsable du festival du non labour et semis direct (NLSD)* qui promeut des techniques culturales simplifiées. La majorité des agriculteurs a le sentiment que ces annonces sont faites sans aucune concertation technique et sans raison scientifique. »

*La 19e édition se déroulera le 13 septembre au lycée agricole de Vic-en-Bigorre (65)

Nos affiches téléchargeables

affiche 5

Newsletter

Stocks mondiaux Blé et Céréales secondaires

Déclaration en tant que collecteur de céréales et oléo protéagineux

Adhesion

Télécharger le bulletin d'adhésionTélécharger le bulletin d'adhésion Si vous souhaitez adhérer à l'OPG.
Télécharger le bulletin d'adhésionTélécharger le bordereau de cotisation individuel Pour ceux qui souhaitent cotiser à l'OPG directement, sans prélèvement de l'OS sur leurs factures de grains