Projet de loi EGA : rien ne bouge pour les céréaliers !

L’Organisation des producteurs de grains (OPG) de la Coordination Rurale constate amèrement que le projet de loi issu des États Généraux de l’Alimentation présenté hier en Conseil des ministres ne changera en rien la donne pour les céréaliers.

Si certaines mesures présentées pourraient avoir quelques effets – cela reste à prouver – dans d’autres filières, les spécificités de la filière céréalière n’ont absolument pas été prises en compte.

Que ce soit la prépondérance de mastodontes coopératifs, l’alignement systématique du prix d’achat des céréales sur le prix déterminé par les cours mondiaux, ou encore le fait que la grande distribution ne soit pas l’interlocutrice des producteurs de céréales et d’oléo-protéagineux, rien de tout cela n’a été pris en compte dans le projet de loi.
Pour l’OPG, l’abaissement des coûts de production réclamé à tue-tête par les auteurs du plan de filière est un leurre absolu, notamment à l’heure où la montée des prix de l’énergie pèse lourdement sur les trésoreries. Même les fermes des bassins de production les plus performants et les mieux équipées ne pourront jamais rivaliser avec des pays dont les normes sociales, environnementales et sanitaires n’ont rien à voir avec les nôtres.
L’OPG rappelle que le problème est plus profond : il faut retrouver d’urgence notre autonomie alimentaire européenne et non française en revoyant la Politique agricole commune et en la liant à une exception agriculturelle.

Nos affiches téléchargeables

affiche 5

Newsletter

Stocks mondiaux Blé et Céréales secondaires

Déclaration en tant que collecteur de céréales et oléo protéagineux

Adhesion

Télécharger le bulletin d'adhésionTélécharger le bulletin d'adhésion Si vous souhaitez adhérer à l'OPG.
Télécharger le bulletin d'adhésionTélécharger le bordereau de cotisation individuel Pour ceux qui souhaitent cotiser à l'OPG directement, sans prélèvement de l'OS sur leurs factures de grains